Quand Billy et Bobby se rencontrent ou l'amour d'un père pour son bambin

Voici Billy LeGrand et son fils Bobby LeGrand.  Billy et Bobby viennent tout juste de se rencontrer, pour la première fois. La mère de Bobby l'a déposé chez Billy, abandonnant son fils dès qu'il ne fût plus un nourrisson

Billy se demande bien comment il réussira à s'occuper d'un bambin et l'éduquer. Il n'y connait rien aux bambins. Il ne sait même pas ce que ça mange.

Bobby quant à lui est intrigué par ce nouveau papa.

 

 

Tu vois mon petit, ici, c'est chez papa, et chez toi maintenant. Oui, papa vis ici, dans cette petite maison de briques. 

 

 


Papa a tout acheté aujourd'hui pour toi, on peut dire que tu coûtes cher. Papa il en a sorti des simflouz aujourd'hui.

J'espère que tu te sentiras bien chez papa, et que nous deux nous formerons une équipe.

 

 

Je sais, tu ne me connais pas. Mais moi non plus, je ne te connais pas. 

Il ne faut pas m'en vouloir, tu sais, je n'ai su qu'hier que tu existais.

Mais on va changer tout ça hein, boy!

 

 

Hé qu'est-ce que t'as. Je saurai m'occuper de toi. Ne t'inquiètes pas.

 

 

Et c'est que tu sais mettre un pied devant l'autre, bonhomme. 

C'est le train qui t'attire. Je savais que tu allais aimer les trains.

 

 

Voilà que j'avais un petit bambin qui déambulait partout dans la maison. Qui l'aurait crût?

 

 

Je t'ai attrapé. Allez viens par là, mon gars.

 

 

Je t'aime déjà mon fils. Maintenant que je suis dans ta vie, je serai toujours là pour toi.

 

 

Alors, t'es bon grimpeur, hein. Tu sais t'asseoir comme un grand, comme papa.

Ahheeeh

 

 

Tu as retrouvé ta langue? Et tu sais dire autre chose que ahheeh.

Ahheeehhaaa.

Ah oui, je vois.

 

 

Moi je suis ton Papa. Répètes après moi, PA-PA.

 

 

PA-PE!

Non, dis PA-PA.

PAA-PAAH

 

 

On y est presque Bobby.

Dis PA-PA.

Non, Bobby, ne pleures pas, ce n'est pas grave, tu y arriveras. 

 

 


PA-PA. PA-PA. PAPA. PAPA.

 

 

Oui c'est ça mon petit loup, tu l'as, tu as dis PAPA, ton premier mot.

Oui!

 

 

J'y penses, tu dois avoir envie, Bobby?

Pipi!

Oui. Ça c'est ta toilette à toi, le petit pot mangeur de pipi. Papa, lui, il utilise la grande toilette. 

Toi, tu utiliseras ce petit pot, jusqu'à ce que tu sois grand.

 

 

Vas-y, Papa se retourne, mais il veut entendre la musique.

Pipi, Papa, muuusiicc?

 

 

Bravo Bobby!

 

 

J'ai laissé Bobby jouer avec les cubes, pendant que j'allais faire le dîner.

 

 

C'est l'heure de manger mon petit Bobby, tu dois avoir faim.

 

 

Paraît que c'est bon pour les petits comme toi des petits pois.

 

 

Ne fais pas cette tête là. Allez manges.

 

 

Fini, PA-PAAA

Ah bien ça ce n'est pas bien gentil Bobby.

 

 

Broom Broommmm.

 

 

Ahhhhhhhh

Oh toi je pense que tu es fatigué. C'est l'heure du dodo.

 

 

Allez au dodo ma petite grenouille.

 

 

Je bordais bien ce fils que j'aimais déjà, pleins d'émotions pour ce petit être qui avait besoin de moi pour grandir.

 

 

Je l'ai embrassé, je voulais qu'il se sente aimé, qu'il sente combien j'étais content d'être son papa.

 

 

Et je l'ai regardé s'endormir, ce petit bambin qui était maintenant dans ma vie.

 

 

Alors mon bonhomme, qu'est-ce que tu fais debout pendant la nuit?

 

 

Endors-toi, Bobby, Papa est juste à côté.

 

×